Videos

Transparency International France : agir contre la corruption

Manifestement, encore BEAUCOUP de choses peuvent être faits dans ce domaine. Y compris en France  :
Article du Transparency International France, http://www.transparency-france.org/ewb_pages/div/Rapport_NIS.php

Est-ce que le système oligarchique actuel ne le favorise pas ?

Dans un système démocratique où le pouvoir est au peuple, associé au principe de tirage au sort pour désigner des représentants pour des tâches précises, pour une courte durée, révocables, très controlés, rendant des comptes à la fin du mandat, avec des possibles punitions importantes. Avec ça, c’est BEAUCOUP plus compliqué de corrompre les représentants. Et l’interêt général redevient l’objectif !

Traité TAFTA : serons-nous consultés ?

Il y a intérêt à ce que cela fasse l’objet d’un référendum, vu l’importance que cela a pour notre avenir. Et, comme le contenu exact est Top Secret pour l’instant, du coup, il n’y a pratiquement aucun débat public sur le sujet.

Si, comme moi, vous n’avez rien suivi concernant le Traité de libre-échange transatlantique (Europe <-> US), voici quelques liens :

Synthèse sur le traité : Synthèse

1 millions de citoyens européens se sont mobilisés contre le traité. Mais leur demande a été rejettée tout simplement !
Alors que les règles européennes prévoient l’initiative citoyenne européenne : 1 millions de signatures à la poubelle !

et la vidéo de 51 minutes très intéressante.

L’effondrement du système financier

J’y connais rien… mais quand même !
On entend le diagnostic de la situation mondiale (et française) tous les jours (dette, baisse du pétrole, baisse de l’économie chinoise, montée des extrèmes, l’impuissance de nos représentants politiques, tensions géopolitiques au moyen orient, …).

Dans l’émission “Les experts” de BFM TV, on apprends des choses TRES interressantes, impactant TOUS les citoyens (cf. vidéo en bas).

Philippe Dessertine demande “la définition d’un nouveau modèle économique à l’échelle mondiale, européenne et française”.
L’enjeu est là. C’est dire à quel point également personne ne sait vraiment de quoi il peut s’agir !

Alain Madelin nous dit : “On a besoin d’une mutation. Soit l’élite conduit cette mutation, soit le peuple change d’élite”.  “La pénurie monétaire est un grand danger” (à propos des politiques des banques centrales, Fed, BCE,…).
Ça promet !

Jean-Marc Daniel nous dit : “La limite de la BCE peut être le moment où la population décide de quitter l’utilisation de la monnaie, provoquant son effondrement. On n’en n’ai pas là.”.
Ouf ! On est rassuré.

A. Madelin : “La politique des taux négatifs est un impôt sur votre épargne, c’est une évidence.” et “cela implique un mouvement qui commence à être enclanché : c’est la confiscation du cash”.

A. Madelin : “Qu’est ce que cela implique ?  Avec des taux négatifs, j’achète un coffre et je mets mon argent dans le coffre. Car si je le laisse à la banque, on m’en prend -2, -3, -4 ! C’est partiellement déjà le cas en Suisse.”
Ha bon ?

JM Daniel  : “On ne vous dit pas qu’on vous prend une part de vos dépôts, mais on commence à vous augmenter les frais bancaire, à ajouter des frais pour faire ceci ou cela.”.
Heu… là, on rigole moins. C’est nos “sous” dont il parle.

P. Dessertine : “Ce qui se passe en ce moment, cela ne dépasse pas seulement l’entendement : c’est absurde ! Vous avez zéro rémunération du risque, vous n’êtes donc plus dans une économie monétaire : même le gars qui prend du risque il doit payer ! c’est complètement dingue.” et “C’est possible très temporairement, pour sauver le système, mais si on continue dans ces conditions, on va tuer le système. Et on n’en est pas loin !”.
“On est aujourd’hui dans une impasse. On va évidemment pas dire que le roi est nu (à propos du dirigeant de la BCE). Mais le jour où on va s’en rendre compte, ça va être dramatique.”
“La dette souveraine (i.e. celle des états), est le subprime de demain, ce sera probablement le déclencheur.”

Question : “J’ai un peu d’épargne, une assurance-vie avec quelques placements en euros ou en unité de compte, qu’est-ce que je fais ? Celui qui paiera à la fin des fins, c’est l’épargnant.”
Les 3 participants sont d’accord avec cette conclusion : “oui, bien sûr !”

“Qu’est-ce qu’il faut faire ? Acheter un coffre ?”

A. Madelin : “C’est ce que font certain, c’ette industrie se porte bien”. “Après la crise de 2008, on aurait dû avoir une purge déflationiste, des banques, des entreprise, etc.  avec un tel effet systémique, que cela aurait fait exploser le système et les démocraties avec. Donc, (au lieu de ça) on a innondé d’argent. On a réussit à éteindre l’incendie. Mais on continue encore et encore.”
“La panne de liquidités est un énorme problème.”

Ça vaut le coup d’oeil. Cette vidéo permet de revenir sur Terre, les 2 pieds dedans dessus.

Je mets également le lien vers l’euribor 1mois qui est le taux auquel les banques se prêtent de l’argent entre elles sur 1 mois en zone euro (le taux est effectivement passé négatif tout début 2015). On voit bien sa chute lors de la crise de 2008.

Et l’analyse de Charles Sannat.

(Vidéo 24 min)